Dragons Rouges Index du Forum
 
 
 
Dragons Rouges Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Et si ... ces lendemains arrivaient ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dragons Rouges Index du Forum -> Enclave Kirin Tor -> Histoire de Dragons Rouges
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Le Chroniqueur
Gens de passage

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2010
Messages: 4
Voyageur

MessagePosté le: 24th Juillet 2010, 09:50    Sujet du message: Et si ... ces lendemains arrivaient ? Répondre en citant

INTRODUCTION

Salutations simples mortels,

En lisant ce grimoire vous découvrirez que les possibles sont innombrables, vous découvrirez page après page que vos actions sont bien futiles, vous découvrirez ce qui est, ce qui a été, ce qui sera, mais aussi et surtout ce qui aurait pu être, ce qui pourrait être, ce qui pourra être ...

Avant d'entrer dans le vif du sujet, comprenons ce que sont les possibles :

Sur la route menant à Darnassus, passe un chasseur sous un pommier, il cueille une pomme, la mange, l'histoire s'arrête là.

Mais voici ce qui aurait pu être :

Sur la route menant à Darnassus, passe un chasseur sous un pommier, il s'apprête à cueillir une pomme quand un bruissement dans les fourrés attire son attention. Un daim vaque à ses occupations un peu plus loin. Le chasseur arme son arc et tire sur l'animal, le tue proprement puis va dépecer l'animal, oubliant sa pomme. La pomme est mangée par un oiseau qui emmène la graine loin de là, par delà la mer et la pause au bord d'une route en Orneval. Cinquante ans plus tard, un orc se cache derrière un pommier en Orneval, un chasseur vient à passer par là, l'orc lui saute dessus et le tue ...

Le chasseur serait il encore en vie s'il avait mangé la pomme ? Nul ne le sait mais les possibles vont souvent à l'encontre les uns des autres. nul ne peut en juger, nul ne peut savoir ce qu'il seraient ... Nul ? Pas tout à fait ... Le Chroniqueur lui le peut, il voit les possibles et ce sont justement les possibles qui viendront à la suite de cette introduction.
_________________
Si c'est possible, c'est fait ; si c'est impossible, cela se fera. [Charles Alexandre de Calonne]
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24th Juillet 2010, 09:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Le Chroniqueur
Gens de passage

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2010
Messages: 4
Voyageur

MessagePosté le: 25th Juillet 2010, 08:28    Sujet du message: Et si ... ces lendemains arrivaient ? Répondre en citant

CHAPITRE I : Et si ... 5 ans après ...

L'épaisse brume recouvre le paysage nocturne des contreforts de Hautebrande. La légère brise océanique ne suffit pas à dissiper les volutes de brouillard. Comme semblant surgir d'un cauchemar, une chasseresse chevauchant un sabre de givre passe en trombe, sans un bruit. A ses côtés, toute une ménagerie, un lion noir, une panthère tachetée, un ours et le fantôme d'un loup. Cette étrange équipée file à grande vitesse vers Austrivage, sans un bruit. S'il s'était agit d'ennemis, les sentinelles d'Austrivage n'auraient rien pu faire tant le groupe avance vite et silencieusement. La nuit est noire et sans lune, la brume couvre tout, même le bruit du ressac de la mer pourtant si proche. La chasseresse met pied à terre et là se produit un miracle. La panthère devient une elfe druidesse, l'ours se transforme en druide et le loup disparaît, laissant place à une draeneï. La chasseresse chuchote quelques mots à sa monture et au lion, puis les deux animaux s'en vont docilement vers les écuries. Les compagnons de voyage entrent dans l'auberge. En les voyant entrer, l'aubergiste sursaute, il y a si longtemps qu'il n'a plus vu ces visages autrefois célèbres, qu'il croirait voir des revenants. La chasseresse, le visage fermé s'assoit près de la cheminée, le druide, le regard dans le lointain vient se placer à côté d'elle, la druidesse jette un dernier regard au dehors, puis vient les rejoindre, enfin, la draeneï s'avance lentement, le regard sombre et le visage marqué par une lointaine douleur qui ne disparaîtra jamais. L'aubergiste leur apporte quelques boissons, puis, croisant le regard du druide, se retire au fond de l'auberge, chacun sait sur Azeroth qu'il ne fait pas bon s'attirer les foudres d'Oswald le druide du pont de Hurlevent, ses colères sont aussi célèbres que le conte de la chute du roi liche. Tandis que les compagnons se remémorent leurs gloires passées, un hurlement lugubre déchire le silence de la campagne environnante. les trois elfes se regardent, inquiets, la draeneï frémit, elle ne connait que trop bien l'appel du loup.
Quelques sons étouffés de combat parviennent à l'ouïe fine des elfes puis un silence de mort revient bientôt sur le port d'austrivage.

Ainsi donc, Maëlthra, Tokine, Oswald et Gê, eux qui ont si longtemps combattu sous les mêmes couleurs se sont retrouvés dans le château d'Ombrecroc. Le destin a voulu que ces quatre là viennent au même moment pour occire Arugal et se retrouvent après tant d'années. Ils en ont des choses à se raconter. Gê est devenue le sosie de sa défunte cousine, ses cheveux ont blanchi aussi mais sont regard a la froideur de ceux qui ont oublié d'aimer la vie, peu lui importe désormais de vivre ou mourir, elle se lance dans toutes les guerres, toutes les aventures dangereuses, mais le destin lui refuse ce qu'elle attend et miraculeusement elle se sort de tous ses combats sans la moindre écorchure ... L'esprit du loup lui a réservé un autre destin. Maëlthra n'a presque pas changé, après avoir quitté les Dragons Rouges, elle est retournée en Teldrassil, aux côté de son mari et tous deux règnent depuis lors sur la forêt ancestrale. Tokine, qui avait disparu aux yeux de tous est devenue une vestale d'Elune, une druidesse aux pouvoir quasi-illimités. Oswald lui, après avoir ruminé sa tristesse durant des mois sur son pont hurleventin s'est retiré dans les forêts profondes des pins argentés, à l'écart de l'Alliance et de ses sempiternelles querelles.

Mais ce soir, tout a changé, ils se sont retrouvés, eux, l'ancien conclave, eux qui par loyauté ont laissé la place aux jeunes. Ce soir, leur destin va les mettre une fois de plus devant la triste vérité.

Au dehors, les chevaux hennissent dans leurs stales. Une voix qui ressemble plus à un grondement animal qu'à une voix humaine retentit : "PAIX ! AUSTRIVAGE PEUT DORMIR TRANQUILLE CE SOIR, LE CLAN VEILLE ..." Puis la porte de l'auberge s'ouvre à la volée dans un fracas assourdissant. Une immense silhouette encapuchonnée entre dans la demeure, avance de quelques pas, puis la porte se referme d'elle-même. L'aubergiste se précipite vers le nouvel arrivant : "Seigneur Archæl, soyez le bienvenu, soyez béni de bien vouloir nous protéger" puis il se courbe en deux dans un simulacre de courbette avant de courir se réfugier derrière son Comptoir. La grande silhouette encapuchonnée reste immobile, faisant face aux quatre compagnons, laissant juste échapper un grognement en guise acquiescement aux salutations de l'aubergiste. Gê fixe la silhouette, comme tétanisée, les elfes tentent de voir le visage encapuchonné, en vain. La capuche est faite pour dissimuler le visage. Enfin, la silhouette se détourne et s'en va s'assoir un peu plus loin. L'aubergiste apporte un plat de viandes crues à la table d'Archæl, puis tente de se retirer, mais une main vive comme l'éclair s'échappe de la cape d'Archæl, le retenant. La silhouette ne prononce pas un mot mais sa tête fait un signe vers les elfes et la draeneï, l'aubergiste s'empresse de répondre à la question non formulée :"Des voyageurs, Monseigneur, des voyageurs que nous n'avions plus vus depuis longtemps, mais on peut dire que ce sont des habitués ..." La main relâche l'aubergiste qui en profite pour se replier précipitamment dans sa cuisine.

"Pardonnez mon entrée ... théatrale ... étrangers, je suis Archæl, "fils" d'Arugal, et mon clan vient ici à chaque lune noi... nouvelle lune pour protéger Austrivage ... La région est dangereuse quand les nuits sont trop sombres"

Entendent-ils bien ? Archaæl, "fils" d'Arugal a-t-il dit ? Nos compagnons sentent leur sang se glacer dans leurs veines, ils viennent d'occire le père de ce géant et selon celui-ci, son clan rôde dans Austrivage ...

[to be continued]
_________________
Si c'est possible, c'est fait ; si c'est impossible, cela se fera. [Charles Alexandre de Calonne]
Revenir en haut
Le Chroniqueur
Gens de passage

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2010
Messages: 4
Voyageur

MessagePosté le: 22nd Septembre 2010, 05:42    Sujet du message: Et si ... ces lendemains arrivaient ? Répondre en citant

... Archael sent immédiatement le froid qu'il vient de jeter sur le groupe de voyageur. La tête encapuchonnée se baisse puis les épaules commencent à se secouer spasmodiquement, un son effroyable sort de la gorge d'Archæl. Instantanément, Tokine pose la main sur son bâton qui s'illumine, Maëlthra est déjà prête à bander son arc et le grondement sourd de son lion se fait entendre, les traits d'Oswald semblent hésiter entre son visage elfique et ceux d'un animal, des griffes métalliques apparaissent sur les main de Gê, comme par enchantement. Aucun des voyageurs n'a bougé, pourtant, tous sont prêts à en découdre. C'est alors que le son rauque qui émane de la gorge d'Archæl se transforme en un rire dément et tonitruant.

"Amusantes créatures, qui vous fait croire que vous m'occiriez aussi facilement que vous l'avez fait avec mon dégénéré de créateur ? Et comment pouvez-vous penser que vous avez vraiment mis fin à ses jours ?"

Les 4 voyageur son médusés, Archæl, tout en parlant, disparaît pour réapparaître en différents points de la pièce, à n'en plus douter c'est un mage, soudain il se stabilise, se dresse de toute sa hauteur puis rabat lentement sa capuche laissant voire son hideux visage mi humain, mi animal.

"Je suis le Seigneur Mage Archæl, celui que l'on nomme par dérision "l'héritier", les ennemis de mon créateur sont les amis du Clan ! Paix dans vos coeurs étrangers, nous vous avons suivis depuis Ombrecroc, je tenais à vous avertir que votre escapade de ce soir a été bien inutile, vous ne l'avez pas tué, il a simplement feint sa mort pour mieux vous détruire plus tard ... Partez en norfendre maintenant, allez à l'est, vous finirez par le trouver mais n'y allez pas seuls, là-bas sa puissance sera plus grande, le clan vous aidera ... si vous le souhaitez"

[to be continued]
_________________
Si c'est possible, c'est fait ; si c'est impossible, cela se fera. [Charles Alexandre de Calonne]
Revenir en haut
Le Chroniqueur
Gens de passage

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2010
Messages: 4
Voyageur

MessagePosté le: 12th Avril 2011, 16:25    Sujet du message: Et si ... ces lendemains arrivaient ? Répondre en citant

Il y a fort longtemps déjà que je ne suis plus venu vous parler de ce "possible", il a fallu autant de temps pour que les probables deviennent possibles, que les possibles deviennent avenir et c'est pourquoi tout ce temps fut silence ...

Hors donc, nos aventuriers, d'anciens dragons rouges à nouveau réunis sous la même banière embarquèrent avec leurs nouveaux compagnons d'armes, le clan de la lune noire, pour le Norfendre. Ils vécurent là de nombreuses aventures, se glorifièrent de nombreuses victoires, mais ils s'estompèrent à travers le temps et les possibles pour n'être plus que de vagues souvenirs dans les coeurs des mortels. Toutefois, l'un survécu, aussi immuable que le roc, apparaissant tantôt dans les forêts de Tirisfal, laissant sa marque dans les montagne de Dun Morogh, terrassant Onixya la fabuleuse. Nombre d'histoires furent contées à son sujet sur tout Azeroth, mais ... la plus importante est qu'il a laissé derrière lui le clan de la Lune noire, il a fait ses adieux à bien des clans par lesquels il est passé car il a senti l'appel inexorable du temple du repos du ver. La lieuse de vie a exigé de lui qu'il retrouve son bras armé. Le Seigneur mage Archæl est déjà en chemin, bientôt il vous rejoindra, fiers Dragons Rouges du Kirin Tor et là, il vous racontera sa véritable histoire ... Ou peut être ... L'une de ses véritables histoires ...
_________________
Si c'est possible, c'est fait ; si c'est impossible, cela se fera. [Charles Alexandre de Calonne]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:51    Sujet du message: Et si ... ces lendemains arrivaient ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dragons Rouges Index du Forum -> Enclave Kirin Tor -> Histoire de Dragons Rouges Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com