Dragons Rouges Index du Forum
 
 
 
Dragons Rouges Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Rumeur de grondements entendus jusquà Théramore

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Dragons Rouges Index du Forum -> La Ville Basse -> Feuillets de l'Historien
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hikikomorï
Conclave

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2010
Messages: 93
Jeune recrue

MessagePosté le: 19th Juin 2010, 12:23    Sujet du message: Rumeur de grondements entendus jusquà Théramore Répondre en citant

La rumeur raconte qu'il y a trois jours, tôt dans la matinée, les Sentinelles de Theramore ont vu un grand dragon blanc se poser sur le Donjon de la cité fortifiée. Quelques minutes plus tard, le dragon repartait, chevauché d'une silhouette élancée. Monture et cavalier mirent le cap vers le sud-ouest, droit sur l'antre de la terrible Onyxia.

Les sentinelles firent leur rapport et la vie reprit son cours à Théramore ... pendant quelques heures du moins, car en fin de matinée, les éclaireur dispersés dans le marais d'Âprefange virent les  animaux, les oiseaux et même les monstres locaux fuir en courant vers le nord-est. Au loin, dans le ciel, on aurait vu le ciel s'assombrir de milliers d'ailes noires. La rumeur raconte que l'on aurait entendu des cris et grondements terrifiants venir de l'antre même de la bête, il y aurait eu des éclairs, et des rayons de lumière se croiser, les uns venant du sol, les autres venant du ciel. Nul doute qu'une bataille épique devait se livrer là-bas. Certaines personnes prétendent que ces agitations auraient duré plus de deux jours et deux nuits, sans discontinuer. C'est peu après midi, le troisième jour que l'on aurait entendu la voix d'une draeneï tonner sur le marais, elle hurlait : "Je reviendrai Chienne, nous n'en avons pas encore fini !"

Peu de temps après, les sentinelles postées au sommet de la tour de magie de Théramore auraient vu une silhouette se découper dans la lumière crue d'un soleil ardant. Le dragon blanc revenait vers le donjon, son vol semble-t-il aurait été sinueux. On pense que la monture aurait eu une aile blessée, voire déchirée. Le dragon aurait déposé son cavalier et serait reparti vers le nord, probablement au temple du repos du ver afin d'y recevoir des soins.

C'est près d'une heure plus tard que l'on aurait entendu le médecin du fort appeler à l'aide.

Aucune source officielle ne confirme cette version des faits, les archives de Théramore ont été mises sous scellées et il est devenu impossible de pénétrer dans le donjon sans montrer patte blanche.

Ce qui est confirmé, c'est que le Duc d'Aldrassil, loin au nord-est, dans sa paisible forêt de Teldrassil a ordonné à ses sujets de porter le brassard noir puis s'est rendu au temple de la Lune, on l'a vu s'y agenouiller devant Elune, il n'est pas ressorti depuis.
_________________
Puisse la lumière des Naaru Illuminer votre âme
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19th Juin 2010, 12:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hikikomorï
Conclave

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2010
Messages: 93
Jeune recrue

MessagePosté le: 20th Juin 2010, 09:56    Sujet du message: Rumeur de grondements entendus jusquà Théramore Répondre en citant

Certains Dragons Rouges s'étant inquiétés des bruits courant à Théramore, le Chevalier de la Clarté Lunaire, Dame Maëlthra a mandaté un espion à sa solde pour confirmer ou infirmer la rumeur.
Le sieur Murloch, au service du duché d'Aldrassil et ami de Dame Maëlthra s'est donc rendu à Gadgetzan, où il savait pouvoir "emprunter" un appareil gnomique permettant de fixer une image sur un parchemin spécial. Equipé de l'appareil en question, il a ensuite chevauché vers le marécage d'Âprefange. arrivé à bonne distance de Théramore, il a caché sa monture dans les fourrés, puis à employé ses étonnantes capacités de camouflage pour s'introduire dans le donjon. L'ambiance y était électrique mais l'espion a réussi à passer les gardes et sentinelles sans encombres. Une fois dans le donjon, il a pénétré dans l'infirmerie. Là il n'a vu qu'une personne blessée, un personne qu'il ne connaissait pas ... Nous craignons toutefois que de nombreux dragons reconnaissent la personne de ce cliché :

Les plus observateurs remarqueront les bandages ensanglantés que porte le Généralissime. La garde de Theramore interdit toujours l'entrée du donjon ...
_________________
Puisse la lumière des Naaru Illuminer votre âme
Revenir en haut

Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 24th Juin 2010, 20:41    Sujet du message: Rumeur de grondements entendus jusquà Théramore Répondre en citant

Puissent les Naaru nous pardonner,

Nous n'étions pas là pour épauler notre généralissime losrqu'elle a tenté seule de délivrer le seigneur Raellios. Maudits soyons nous pour les malheurs qui en ont résulté !
Tôt ce matin, je me dirigeais vers la désolation des dragons, en mission de reconnaissance, lorsqu'un dragon de bronze s'est interposé ... "Qui va là ?" m'a-t-il demandé, après avoir décliné mon identité, mon rang et mon appartenance à notre guilde, le dragon de bronze a assoupli son ton. J'allais lui demander ce qui se passait pour qu'il m'arrête ainsi en plein ciel lorsque qu'une clameur déchirante retentit dans les cieux gris de ce pays glacial. Je ne comprenais pas ce qui se passait, mais je vis une larme de sang couler de l'oeil du dragon. "L'un des nôtres qui servait l'un des vôtres vient de succomber à ses blessures, jeune draeneï, toutes mes condoléances, vous et moi venons de perdre Ruth" m'annonça-t-il de but en blanc. Interloquée, j'ai bien failli tomber de ma monture, ce qui m'aurait été fatal à notre altitude. La rumeur de Théramore se confirmait donc bien, Hikikomorî, sombre folle est allé affronter Onyxia seule, et n'a pas vaincu ... Sa fidèle monture n'a pas survécu ...
Folle d'inquiétude, je pris rapidement congé du dragon de bronze, et me hâtai vers Théramore. Quand je voulus entrer dans l'infirmerie, un infirmier tenta de m'en empêcher, je déclinai alors mon rang pour la seconde fois de la journée. L'infirmier ne voulant toujours pas me laisser passer, j'invoquai les loups fantômes et du ton le plus menaçant possible, je fis savoir à l'infirmier que je n'hésiterais pas une seconde à les envoyer le dévorer. L'infirmier ne doutant pas de la sincérité de mes propos s'enfuit en hurlant, je n'avais que faire qu'il donne l'alarme, je pouvais enfin entrer dans l'infirmerie.
Là, je découvris un spectacle qui me glaça les sangs. Ma cousine allongée sur un lit, couverte de bandages ensanglantés, plus morte que vive. Aucun doute, Onyxia a bien failli la dévorer. D'une voix rauque, essayant tant bien que mal d'accrocher un sourire à ses lèvres, ma cousine me confirma ce que je craignais. Les Naaru lui ont accordé le temps de mettre de l'ordre dans ses affaires avant de lui accorder le repos lumineux. Hikikomorï m'a ordonné de réunir sous trois jours un maximum de dragons rouges à theramore, avec si possible, les membres du conclave.
C'est pourquoi je vous convie à venir ce dimanche à Théramore rencontrer votre généralissime, soyez dignes, soyez forts, soyez droits comme elle l'a toujours été à votre commandement !
Revenir en haut
Tatsukï
Conclave

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2010
Messages: 65
Général

MessagePosté le: 26th Juin 2010, 20:29    Sujet du message: Rumeur de grondements entendus jusquà Théramore Répondre en citant

Lors de mes nombreux voyages dans le Nord de Norfendre, j'ai pu souvent voir les liens que tissait le Généralissime Tirion Fordring avec tous les êtres vivants qu'il croisait, tant un simple soldat qu'un roi et j'avais moi-même tisser un lien d'amitié avec lui.
J'avais pris l'habitude de boire une chope de bière en sa compagnie le soir à la taverne du concordat argenté mais, ce soir, il me semblait d'une anxiété peu normale et il s'assit à coté de moi et me dit avec un ton troublé:
"Si j'en croit mes informateurs, vous appartenez bien aux Dragons Rouges non ? ". Je lui répondit que j'y était défenseuse et je lui demanda pourquoi il me posait une telle question à une telle heure. Il me dit ceci cette fois avec une expression plus sérieuse qu'avant : "Vous êtes sans savoir que j'ai lié bon nombres d'alliances avec les êtres habitant cette terre, mais ce que vous ne savez pas, c'est que je reçoit chaque jour une lettre de la part de leur dirigeants avec les problèmes qui se sont passés dans les 24 dernières heures. Hors, cette fois-ci, la Reine dragon Alexstrasza la Lieuse-de-vie m'a envoyé de bien sombre nouvelle. Elle m'a écrit que votre Généralissime était sur son lit de mort. Cela m'a touchée à un point que vous ne pouvez l'imaginer; je me souviens de tous les hommes et femmes qui nous ont aidés contre le Fléau et encore plus ceux qui nous ont aidés à changer le cours d'une bataille et Hikikomorï est une de ceux-là. Elle nous a secourus bien des fois quand tous espoir était perdu lorsque nous étions encore dans les Maleterres".
Puis, il chercha quelque chose dans son armure et en sortit une paire de gants qui luisaient comme si on avait enfermé un soleil à l'intérieur. Ma connaissance de la magie m'avertit tout de suite que ces gants renfermait un pouvoir immense et que, sans même connaître la magie, on pouvait sentir une puissance incommensurable en émaner. Il me fixa droit dans les yeux et me redit:
"Ces gants ont été créés à partir de Voile lunaire et j'y ai ajouté personnellement un enchantement empêchant le Roi-Liche de ressusciter n'importe qu'elle âme. Vous savez bien que je ne peut pas soigner une personne atteinte de la peste du Fléau mais je peut néanmoins faire une action comme celle-ci pour les Héros. Donnez ces gants à Hikikomorï car j'ai toujours appris à craindre le pire".
Sur ce, il me remit la paire de gants bénies et s'en alla. Comme je ne pouvais me rendre directement à Theramore faute de composants pour une téléportation, je partit en direction de mon logement de fortune et j'y sortis mon transporteur gnomique inter-continental. Sachant que Sylycya en possédait aussi un, je rentra les données nécessaires au transfert et j'introduisit les gants et attendit la confirmation que le colis était bien arrivé. Ensuite, je suis rentrée dans ma tente et je ne pu fermé l'oeil de la nuit repensant toujours au destin tragique de notre cheffe...
_________________
"Enerve un mage et finis à la broche transformé en mouton"
Revenir en haut
Skype
Hikikomorï
Conclave

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2010
Messages: 93
Jeune recrue

MessagePosté le: 27th Juin 2010, 17:33    Sujet du message: Rumeur de grondements entendus jusquà Théramore Répondre en citant

Après avoir agonisé en attendant la venue des Dragons rouges, Hikikomorï vit arriver enfin sa famille, un choix difficile s'imposa à elle, qui deviendrait le nouveau généralissime ? Elle aurait pensé à Tokine ou à Oswald, voire Martella, mais aucun n'était là et la lumière l'appelait. Maëlthra ne pouvait reprendre cette charge, le duché d'Aldrassil avait besoin d'elle. La grande magicienne Tatsukï refusa de reprendre la famille, elle eut l'honnêteté de reconnaître ses lacune en matière de commandement. La mourante se tourna alors vers une amie discrète et loyale qui avait toujours su être là quand il le fallait, c'est donc à Sylycya qu'elle remit officiellement le pouvoir. Dans ses dernières recommandations, elle lui fit savoir que dans l'antre d'Onyxia elle avait vu la dépouille de Raellios. Elle lui dit donc de tuer toute personne se présentant à elle comme étant son seigneur, il ne pourrait que s'agir d'un usurpateur. (Raellios n'a pas tenu parole, cette guilde ne peut plus lui revenir, que les chefs qui viendront à ma suite s'en souviennent, les Dragons Rouges sont un peuple libre).
Ne pleurez pas le départ d'un chef usé, mais acclamez votre nouveau guide qui a pris cette charge dans l'unique but que vous ne soyez pas orphelins. Sylycya n'a pas l'ambition de ceux qui courent après le pouvoir, mais elle a la générosité d'accepter le lourd fardeau de vous guider parce qu'elle aime sa famille, honorez la car elle le mérite !
Adieu Dragons Rouges, et merci à vous pour ces moments de pur plaisir.
_________________
Puisse la lumière des Naaru Illuminer votre âme
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:32    Sujet du message: Rumeur de grondements entendus jusquà Théramore

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Dragons Rouges Index du Forum -> La Ville Basse -> Feuillets de l'Historien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com